Naturopathe énergéticienne, à Lyon et Toulouse. Bienvenue sur le site de Marielle BARBARA

Ménopause en naturopathie et médecine chinoise à Lyon et Toulouse

3 avril 2018

Ménopause en naturopathieBien vivre sa ménopause en naturopathie et médecine chinoise

Ce passage incontournable dans la vie d'une femme est auréolé de croyances qui le rend plus ou moins redoutable pour celle qui s'en approche. Pourtant, la ménopause est un acte de sagesse, salvateur pour la Femme. En effet, alors que son cycle et les maternités ont amené la femme à s'ouvrir à l'autre jusqu'à se perdre ; la ménopause, l'invite à revenir à elle pour se consacrer à elle afin d'exprimer au monde la Femme qu'elle est dans toute sa splendeur.

 

Le point de vue de la médecine chinoise.

Selon la médecine chinoise, l'étape de la vie d'une femme après la cessation totale des menstruations est parfois appelée « second printemps » ! Terme finalement assez positif et qui sous-entend un renouvellement des énergies et des ouvertures dans la vie. En effet, alors qu'en Occident, la ménopause (en grec « cessation des menstruations ») est vécue simplement comme un arrêt des règles et un « vieillissement », le second printemps évoque une transition complexe, un nouveau départ, qui ne se limite pas, loin s'en faut, au pur domaine physique.

Notons toutefois que la ménopause n'apparaît pas de façon « brutale ». En effet, bien avant que l’ovulation ne cesse complètement, les ovaires ralentissent progressivement leur production d’œstrogène, de progestérone et de testostérone.

En médecine chinoise, oubliez les hormones !

Selon la médecine occidentale, le cycle menstruel est géré par les hormones sexuelles : les œstrogènes et la progestérone…Deux à quatre ans avant la ménopause, des symptômes apparaissent : bouffées de chaleur touchant le visage, le thorax et parfois le cou, sécheresse vaginale, insomnies, irritabilité et/ou de prise de poids avec gonflement des seins. En médecine allopathique, lorsqu'une personne en pré-ménopause ou ménopause prend du poids, on impute cette prise de poids à un excès d'œstrogènes par rapport aux progestérones.

En médecine chinoise, il n'est pas question d'hormones. Plusieurs organes sont en charge des cycles menstruels : le couple rate/estomac, foie/vésicule biliaire et rein/vessie.

Selon la médecine traditionnelle chinoise, le cycle menstruel est lié au fonctionnement des couples d'organes et d'entrailles rate/estomac, foie/vésicule biliaire et rein/vessie. A la pré-ménopause et à la ménopause, le Rein est l'organe principalement en cause, car le yin s'affaiblit à partir de 40 ans, déséquilibrant le yang…

ménopause naturopathieAlimentation et ménopause :

À la ménopause le corps change, les déséquilibres s'installent, et l'intérêt d'avoir une alimentation saine devient primordial. On s’orientera alors vers un régime hypotoxique individualisé.

En allégeant le dîner qui favorisa la qualité du sommeil, les congestions postprandiales et les bouffées de chaleur nocturnes.

Disons le tout net, il n'est pas question de donner un régime « ménopause » valable pour toutes les femmes. Je veux simplement attirer votre attention sur certains produits, qui bien préparés et consommés régulièrement, peuvent contribuer à améliorer cette transition, en tenant compte des sensibilités et aux prédispositions particulières de chacune. Donner des pistes pour que chacune puisse expérimenter les bienfaits de ce savoir-faire. Cette pratique se révèle très utile pour prévenir certains malaises liés à la ménopause ou du moins mieux vivre ses manifestations.

Je vous propose un atelier cuisine bio spécial ménopause !!!

En pratique qu’est ce que je mange ?

Voici des idées sur 5 petits déjeuners (sucré, salé, avec des boissons…), il suffit de suivre le lien. Ou alors vous pouvez faire une mono-diète ou un jeûne ? en fonction des conseils de votre naturopathe.

Le repas du midi ou du soir :

Manger du cru afin d'apporter à votre organisme les micro-nutriments essentiels au bon fonctionnement de votre organisme : vitamines, minéraux, oligo-éléments notamment comme le magnésium, les vitamines du groupe B…Attention quand même à la saison et au tempérament…

Mon assiette hypotoxique :

½ assiette de légumes de saison. Les fibres régularisent le taux de glucose dans le sang et abaisse jusqu'à 25 % les taux de ghréline, une hormone produite par l'estomac et qui stimule l'appétit. Elles font baisser l'indice glycémique des aliments, ce qui peut être bon pour la ligne !!!.

¼ de protéines animales (viande blanche, œufs, poissons gras de préférence riche en EPA- DHA).

Quant aux protéines végétales (pois chiches, lentilles, haricots azukis…), elles seront systématiquement associées sur le principe ¾ de céréales et ¼ de légumineuses. Bien choisir son mode de cuisson et mastiquer longuement pour une bonne digestion et assimilation. Les acides aminés sont les éléments constructeurs pour les muscles, le système immunitaire, les hormones, et même la trame des os !. Les protéines aident aussi à maintenir un poids santé parce qu'elles stabilisent la glycémie et augmentent la sensation de satiété.

En ce qui concerne le soja ?

Du soja bio et fermenté

Neuf Américaines sur dix se plaignent de bouffées de chaleur, contre une Japonaise sur quatre seulement. Or l'alimentation des Japonaises est très riche en phytoestrogènes : elles en consomment chaque jour plus de 50 mg, alors que les Américaines en reçoivent 10 fois moins.

¼  assiette de céréales  complètes ( riz, pommes de terre, patate douce, sarrasin … pour le sans gluten ou pâtes, boulgour, semoule… avec gluten), ou bien on le remplace par le pain ( Complet, ½ complet, épeautre…).

Pas de fromage de vache, plutôt du brebis ou chèvre environ 30 gr.

Les cuissons se feront avec de l'huile d'olive et les assaisonnements avec de l'huile de colza, noix, lin riche en oméga 3).

Dans la transmission de l'influx nerveux, la qualité des membranes cellulaires est déterminante pour l’équilibre émotionnel pendant la période de la ménopause. Cette qualité dépend de la richesse en acides gras polyinsaturés, en particulier les omégas 3, l'huile de colza, noix, lin pour les assaisonnements( environ 2 à 3 cuillères à soupe par jour), Les cuissons se feront avec de l'huile d'olive.

Des aromates et épices : ciboulette, basilic, persil, estragon…curcuma, gingembre, cumin, poivre, piment d'Espelette…pas trop de sel.

Ah !!! pas de dessert ou un carré de chocolat noir 70% ou plus, avec un café ou une tasse de thé vert (Sancha ou Matcha) riche en antioxydant.

Si vous avez un petit creux, c'est le moment de prendre un fruit avec une petite poignée d'oléagineux ( amandes, noisettes, noix de cajou, 2 noix du Brésil…
les super aliments :

Pour une alimentation vivante, énergétique :

Les graines germées au printemps si possible par rapport au cycle des saisons,

Les algues marines ( algue salade du pécheur),

Le pollen frais et autres protéines vertes (plantes sauvages alimentaires).

De la levure de bière 2 c à c par jour ( riche en minéraux et oligo-éléments, lutte contre la fatigue et le surmenage, renforce le système immunitaire)

Les épices (curcuma, gingembre, cumin, poivre, coriandre, clou de girofle, la cannelle…….), ils ont des propriétés antiseptiques.

Les aromates : ciboulette, basilic, thym, estragon, romarin plutôt au printemps.

Le sel de Nigari ( chlorure de magnésium) bonne source de magnésium et peu coûteux (par rapport au complément alimentaire à base magnésium), à boire diluer dans une bouteille d’eau ou à mettre dans la soupe. http://www.nigari.fr/eaumagnesienne/

La qualité des aliments :

Des légumes et des fruits frais, de saison si possible biologique pour leur concentration en minéraux oligo-éléments et vitamines,

Le mode de cuisson : la vapeur ne dépassant pas 70°c pour les végétaux et 100°c pour les protéines ou cuisson au Wok ( légumes sautés ) .

L'eau de source d’un pH entre 6,5 et 7 plutôt acide, ce qui permet de bon échange extra et intra cellulaire.( Mont Roucous, Montcalm, Volvic…).

*Les plantes pour la ménopause en naturopathie.

Pour contrer les effets de la ménopause des solutions végétales, notamment alimentaires, existent. Bien entendu, les plantes ont aussi leur mot à dire!

La Cimicifuga racemosa, ou actée à grappes noires, sera efficace en tisane de racines séchées ou en teinture mère. Les études donnent 80 % de bons résultats en deux mois sur les règles douloureuses, la déprime et les bouffées de chaleur. Même pourcentage de réussite pour les cures de trèfle rouge (Trifolium pratense) riche en isoflavones et en coumestanes, avec 80 % des femmes qui ont vu leurs symptômes s'améliorer : bouffées de chaleur, nervosité, troubles du sommeil, tendance dépressive et sécheresse des muqueuses. De plus, la plante possède un effet protecteur contre l'ostéoporose, autre conséquence possible d'une ménopause.

Des infusions associant le mélilot, la mélisse, le cassis et le trèfle rouge contentent de nombreuses femmes, surtout lorsqu'on les alternent avec d'autres tisanes circulatoires telles que celles de ginkgo, de vigne rouge, d'hamamélis de Virginie, de marronnier d'Inde, de fragon épineux (ou petit houx), de bourgeon de framboisier ou d'airelle rouge.

Deux huiles essentielles sont efficaces grâce à leurs vertus antispasmodiques : l'estragon (Artemisia dracunculus) et le basilic tropical (Ocimum basilicum). On les conseillera en onctions douces du plexus solaire et de l'abdomen, à raison de 3 gouttes diluées dans une noisette de crème neutre ou une demi-cuillère à café d'huile au millepertuis ou à la camomille, par exemple.

Sous contrôle d'un professionnel de santé, les plantes dites hormone-like (se comportant sur le mode des hormones) peuvent aussi être proposées en cures, soit chez la jeune femme en insuffisance hormonale, soit, plus couramment, chez la femme en préménopause ou ménopausée. Toujours sous contrôle d'un thérapeute de santé ou d’ un naturopathe qualifié. Néanmoins quelques plantes dites oestrogène-like sont recommandées : sauge sclarée, cyprès, fenouil, carvi, cumin, persil, réglisse, actée, lin, luzerne, trèfle rouge, souci, houblon… Quant aux progestérone-like, privilégiez l'achilée millefeuille, l'alchémille, la verveine, la mélisse, la marjolaine, le romarin, le serpolet, le gattilier ou la salsepareille.

Des minéraux qualitatifs

Sur le plan minéral, on veillera à ce que les apports soient quantitatifs mais surtout qualitatifs, notamment en ce qui concerne : le zinc, partenaire antioxydant indispensable au pancréas, à l'hypophyse, à la prostate et à toutes les régulations hormonales, à l'immunité, à la peau, aux phanères ; le magnésium, lié à des centaines de régulations biologiques, dont les fonctions nerveuses et musculaires, …

*Source : santé alternative

en aucun cas les informations et conseils proposés sur les plantes peuvent se substituer à une consultation par un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer votre état de santé.

perte de poids2/ Hygiène de vie en naturopathie:

«  mais le simple fait de s ‘alimenter ne suffit pas à maintenir l’homme en bonne santé, il doit également faire de l’exercice », expliquait déjà Hippocrate dans les premiers siècles. Encore plus à la ménopause, l'hygiène de vie est importante. D'une façon générale, il faut réapprendre à écouter son corps car il n'a plus les mêmes besoins !

La sédentarité risque à cette période de votre vie d'être fatale à votre tour de taille ! Pourquoi ? Cela est du à une diminution de la dépense énergétique due à la baisse du métabolisme de base (diminution de l'énergie dépensée « au repos », elle-même induite par une perte de tissu musculaire. Donc si vous bouger peu et qu'en plus vous manger comme « avant », vous risquez surement de prendre du poids.

Faire de l'exercice physique limite la fréquence et l'intensité des bouffées de chaleur. Par ailleurs, après la ménopause, les femmes perdent la protection naturelle qu'offrent leurs hormones. Pratiquer un sport même doux, repousse également les risques sur la santé de la femme qui sont accrus pendant la période de la ménopause, et notamment les risques de cancers, d'ostéoporose et de maladies cardiovasculaires.

Une autre cause : L'hypothyroïdie, ce dysfonctionnement de la glande thyroïde est relativement fréquent. Il entraîne une augmentation du poids et s'accompagne généralement d'une fatigue inhabituelle. Ce dérèglement de la thyroïde qu'on appelle aussi hypothyroïdie secondaire est souvent lié aux glandes surrénales en état d'épuisement et donc à un rapport direct encore une fois avec le stress.

C’est pourquoi l’exercice physique permet de stimuler l’activité de tous les émonctoires (peau, reins, poumons, intestins, foie et vésicule biliaire…) en même temps. Entretenir la souplesse, la circulation, la minéralisation, l’oxygénation, retarder le vieillissement mais aussi réguler les émotions (en utilisant les hormones du stress adrénaline et cortisol il rétablit l'équilibre cortico-hypothalamo-endocrinien optimisant ainsi la perte de poids), tels sont quelques-uns des bienfaits constatés du sport.

Pratiquer une activité physique au quotidien (30mn) par jour ou 1h 3 fois par semaine. Marche, vélo, natation…

Prendre plutôt les escaliers que l’ascenseur, favoriser la marche dans vos déplacements urbain.

Stress3/ Psychologie :

Et sur le plan émotionnel en médecine chinoise?

Le rein et la volonté

La pré-ménopause et la ménopause sont des périodes de la vie appréhendées différemment par les femmes. Certaines pourront ressentir un manque d'énergie, une certaine lassitude voire même tomber en dépression. En médecine chinoise, ce genre d'émotion est liée au Rein, qui abrite la volonté. Un rein affaibli diminuera la force de volonté d'une personne, sa motivation et sa créativité.

Le Foie et l'irritabilité

Le Sang est une substance yin. Avec l'arrêt des règles, le yin diminue et le Sang également. Or, c'est le Foie qui gère la circulation du Sang dans le corps. Un volume de sang moins élevé pourra léser le Foie et bloquer son énergie. Le Foie étant l'organe lié à la colère, la personne aura tendance à céder plus facilement à l'énervement. La pré-ménopause et la ménopause peuvent alors être sources d'irritabilité due à la « surpression du foie ».

Comment réguler ces symptômes indésirables ?

Les méthodes comme la relaxation, le yoga, le taï-chi, le Qi Gong la méditation, la cohérence cardiaque, les massages de bien être, la réflexologie plantaire, les fleurs de Bach, les soins énergétiques viennent ainsi soutenir, selon les besoins et la sensibilité de la personne à traiter, le travail du naturopathe.

 

N’hésitez pas à prendre rendez vous avec Marielle BARBARA Naturopathe énergéticienne à Lyon ouest et Toulouse.
Au cabinet paramédical:

  • 14 A Chemin du professeur Deperet 69160 Tassin la Demi-lune,
  • 5 impasse des Marguerites 69210 Lentilly.
  • Naturopathe à domicile Lyon et Toulouse ou en ligne au 06.88.28.84.56

Certification OMNES ET La FENA

20180626_1430334807

Contact

  
  

Marielle BARBARA Naturopathe énergéticienne 06.88.28.84.56

Naturopathe, Bio-nutritionniste, Réflexologie plantaire, Fleurs de bach, Soins énergétiques

 

 

 

 

 

Réflexologie plantaire

Réflexologie plantaire

 

 

 

 

 

 

massage énergétique de bien être

Massage énergétique de bien être

 

 

 

 

 

 

Fleurs de Bach

Fleurs de Bach

 

 

 

 

 

 

Soins énergétiques Reiki

Soins énergétiques Reiki

 

 

 

 

 

 

 

Atelier cuisine Bio

Atelier cuisine Bio

 

Marielle BARBARA