Naturopathe énergéticienne, à Lyon et Toulouse. Bienvenue sur le site de Marielle BARBARA

Les probiotiques naturels en naturopathie à Lyon et Toulouse

Les probiotiquesLes probiotiques naturels en naturopathie

Qu'est-ce que Les probiotiques ?

Le probiotique sert à « promouvoir la vie » — pro (promouvoir) + biotique (vie).

Un probiotique est un micro-organisme vivant qui, ingéré en quantité suffisante, produit des effets bénéfiques sur la santé. Ce sont de bonnes bactéries saines qui agissent précisément sur nos systèmes digestif et immunitaire et demeurent en constante interaction avec notre flore intestinale.

Rôle des probiotiques ?

Fonction dans la digestion :

Les probiotiques dégradent certains composés alimentaires (fibres, acides aminés, etc.), qui sont fermentés, produisant des gaz et surtout des acides gras qui servent de nutriments pour les cellules de l'intestin. Ils y puisent l'énergie nécessaire à leur maintien et renouvellement. L'intégrité de la muqueuse est donc préservée.

Soutien de l'immunité et des défenses naturelles :

Ils Protègent le tube digestif contre la colonisation par des microbes pathogènes. L'intestin abrite 60 à 70 % de nos cellules immunitaires.

Rôles métaboliques et physiologiques :

Les probiotiques interviennent dans l'absorption des glucides et des lipides, dans le stockage des graisses, dans la régulation de l'appétit.

Ils produisent des substances actives sur le cerveau : le microbiote produit les mêmes neuromédiateurs que le cerveau, il est impliqué dans le dialogue cerveau-intestin.

Il fabrique des vitamines du groupe B, de la vitamine K.

probiotiquesOu trouve t ‘on les prébiotiques et les probiotiques dans l'alimentation ?

Les prébiotiques sont des aliments qui contiennent de la fibre dont les probiotiques se nourrissent. Ils activent tout le métabolisme des fonctions intestinales (meilleure absorption, digestion, motricité).
Certains aliments vont permettre de maintenir l’équilibre de notre intestin :

1. les fruits et les légumes, sources de fibres alimentaires, qui vont donc faire intervenir des bactéries pour leur digestion. Les consommer crus bien mastiqués ou cuits à la vapeur douce.
Favorisez ceux qui ont un effet prébiotique : artichaut, asperge, banane, oignon, figue, topinambour, blanc de poireau, oignon, ail…

2. les aliments riches en ferments lactiques que l'on trouve naturellement dans la choucroute crue, les yaourts, les boissons fermentées : kéfir, Kombucha…

On trouve les probiotiques dans les aliments d’origine végétale, tels que :
le chou contenu dans la choucroute : probiotique naturel, il est fermenté et contient beaucoup d'acide lactique, ainsi que des antioxydants. Aliment traditionnel et populaire dans notre pays, la choucroute est un probiotique naturel très bénéfique pour les intestins. Riche en acide lactique, elle favorise la régénération des membranes intestinales, constitue un excellent diurétique et agit contre les parasites intestinaux. Elle est aussi riche en vitamine A, C, B, E et K et contient de nombreux minéraux comme le potassium, le calcium, le phosphore, le fer, le zinc et le magnésium. De même, ses antioxydants sont excellents pour la santé oculaire.

Pour bénéficier des bienfaits de la choucroute, il faut qu'elle soit non pasteurisée et la plus naturelle possible.
La spiruline : cette algue, riche en probiotiques et en vitamines, peut être saupoudrée sur des plats ou même consommée sous forme de pâtes ; Les bienfaits de la spiruline, de la chlorelle et des algues en général ne sont plus à démontrer. La chlorelle et la spiruline, par exemple, ont pour propriétés de favoriser la présence des bifidobactéries et de lactobacilles dans le système digestif.

Ce sont également des super-aliments très riches en vitamines ( B12…), minéraux et protéines dont les vertus détoxifiantes, anti-inflammatoires, alcalinisantes sont de plus en plus reconnus.

Elles aident aussi à combattre la fatigue, à augmenter l'énergie et sont efficaces contre le diabète de Type 2, l'hypertension, les problèmes vasculaires.
Les cornichons : de préférence bio et en bocal contiennent beaucoup de probiotiques. De plus, ils sont peu caloriques, ils sont faibles en calories, riches en sodium et en vitamine K.
– le vinaigre de cidre de pomme : excellente source de probiotiques naturels, il est simple à consommer en vinaigrette, dans des salades par exemple.

La version brute, non filtrée et non pasteurisée du vinaigre de cidre est riche en probiotiques.

Il améliore les troubles digestifs, favorise une peau saine et a des vertus anti-inflammatoires.
Les olives : les olives en bocaux ont été fermentées et contiennent un grand nombre de probiotiques naturels.

Le tempeh peut servir de substitut à la viande et au tofu, c’est un soja fermenté, très populaire en Asie.  Naturellement riche en probiotiques, il est également une bonne source de vitamine B12.

Les graines de soja sont généralement riches en acide phytique, qui perturbe l'absorption des minéraux comme le cuivre et le zinc. Cependant, la fermentation réalisée pour faire le tempeh permet de limiter cet acide.

Le miso est un aliment japonais traditionnel qui se présente sous la forme d'une pâte fermentée. Riche en en protéines, son goût est très prononcé et très salé. Composé généralement de soja, de riz/orge, de sel et de koji (aliment fermenté).

Attention à ne pas trop cuire la pâte miso, qui risque de perdre tous ses nutriments, et donc ses bienfaits…

kefir-de-fruits probiotiquesQu'est-ce qu'une boisson probiotique ? 

Une boisson est enrichie en probiotiques grâce à la fermentation. Cette dernière n'est pas un phénomène nouveau, mais date bien de la nuit des temps où les hommes ont, dans un souci de conservation des aliments, fait fermenter aliments et boissons.

 

Comment faire une boisson probiotique ?

La recette du Kéfir d’eau :

Pour 2 litres :

50gr de grains de Kéfir, 2l d’eau minérale, 50gr de sucre de canne blond, 2 figues séchées, 3 rondelles de citron.

Disposez les grains de Kéfir dans un grand bocal. Ajoutez l’eau, le sucre, les figues et le citron. Ajoutez l’eau, le sucre, les figues et le citron. Mélangez le tout avec une grande cuillère. Fermez le bocal hermétiquement ou couvrez d’un linge et laissez fermenter 24 à 48 heures dans une pièce chaude ( 20 à 25°c). on constate le bon déroulement de la fermentation quand les figues remontent à la surface.

Astuce ! Ajoutez après la fermentation quelques framboise, fraises, cassis, myrtilles, morceaux de gingembre, feuilles de menthe…ils coloreront et parfumeront agréablement le Kéfir. Deux à 3 jours de fermentation suffisent , retirez-les ensuite.

Recette du Kombucha :

2l d’eau, 8gr de thé noir ou thé vert, 80gr de sucre de canne blond, 150ml de Kombucha de la cuvée précédente( ou starter à disposition dans le bocal que l’on vous à donné avec la mère), 1 mère de Kombucha.

Préparation :

faites bouillir l’eau dans une casserole, ajoutez le thé, couvrez et laissez mijoter pendant 1minutes. Éteignez le feu et laissez reposer durant 30 minutes, toujours à couvert. Filtrez le thé à travers une passoire fine au dessus du bocal parfaitement lavé. Ajoutez le sucre, remuez, fermez, laisser tiédir.

Quand le thé est tiède, ajoutez le kombucha de la cuvée précédente et positionnez la mère dessus, la surface du disque la plus claire, la plus lisse, la plus brillante vers le haut. Si elle tombe ce n’est pas grave. Couvrez avec un linge maintenu par un élastique et laissez fermenter pendant 8 à 10 jours dans une pièce chaude ( 20 à 25°c). Au bout de 3 à 4 jours, la mère va remonter un peu en surface sous l’effet de la production de CO2( durée variable selon la température de la pièce). A partir du cinquième jour, on constate la formation d’une membrane transparente à la surface( duplication de la mère). Goûtez le Kombucha avec une cuillère en bois ou une paille au bout du huitième jours il doit être peu sucré, légèrement acidulé et bon au goût. Sinon, attendez 1 à 2 jours de plus.

Les probiotiquesQu’est ce qui se passe dans nos intestins du coté énergétique ?

*En médecine chinoise l’intestin grêle n’est pas simplement un filtre !, par exemple les diarrhées, ulcères, etc.., nous parlent de nos difficultés à assimiler les expériences, à les laisser pénétrer en nous sans les juger. En tant que douanier, c’est lui qui laisse passer telle information et rejette telle autre. Il est le représentant physique de la subjectivité. Les douleurs ou les maladies de l’intestin grêle peuvent aussi signifier que nous avons trop tendance à juger les événements et les autres, à raisonner excessivement en termes de bien être mental, de tort ou à raison.

Le gros intestin il joue un rôle d’éboueur, d’évacuateur. C’est lui qui transporte et permet d’éliminer les matières organiques que nous avons ingérées et qui n’ont pas été assimilées. Il évite ainsi à l’organisme de s’engorger, de s’encrasser, de se saturer et, par conséquent, de « s’étouffer », de s’intoxiquer. Cet organe contribue donc à la bonne «  respiration » du corps. Cela nous permet de mieux comprendre pourquoi en énergétique le gros intestin est le complémentaire du poumon. Par conséquent les maux du gros intestins : les tensions, les souffrances, constipations, douleur, ballonnements, gaz… signifient que nous retenons les choses, que nous les empêchons de partir. Peur de manquer, de se tromper, retenue excessive ( timidité) ou refus d’abandonner, de lâcher sont exprimés par les problèmes au gros intestin. Ses maux nous parlent aussi de notre difficultés à « cicatriser », à oublier les mauvaises expériences, l’acidité venant souvent signer la présence supplémentaire d’une colère rentrée et gradée. Comme il nous permet d’éliminer, de rejeter ce que nous avons ingéré ( aliments) et que nous n’avons pas assimilé, il permet aussi d’évacuer, de rejeter les expériences que nous avons ingérées ( vécues) et que nous n’avons pas acceptées.

Michel Odoul : dis- moi ou tu as mal, je te dirai pourquoi

Christian Flèche :Décodage biologique des maladies.

Prudence…

 Si vous avez un déficit de consommation en fibres ou en prébiotiques et vous souhaitez améliorer votre alimentation : il ne s'agit pas de bouleverser votre alimentation du jour au lendemain, au risque de courir à l'échec assuré, avec apparition de douleurs dans le ventre.

 Si vous avez des troubles fonctionnels intestinaux : les fibres qui contiennent le plus de prébiotiques sont souvent celles qui contiennent aussi le plus de FODMAP (aliments fermentescibles), susceptibles d'entraîner ballonnements et douleurs. Il est alors conseillé de stabiliser les symptômes avant de commencer à augmenter les aliments riches en prébiotiques.

 Rappel important : Aller trop vite est inutile, il ne faut pas brusquer nos bactéries, mais être à leur écoute !!!

Pour aller plus loin dans l'optimisation de votre démarche je vous accompagne en naturopathie vers le chemin de la santé.

N'hésitez pas à prendre rendez vous : Marielle BARBARA Naturopathe énergéticienne

Tél: 06.88.28.84.56

Un clic!! Pour en savoir plus sur les tarifs, et la consultation.

Consultation au cabinet paramédical, à l’ouest de Lyon et Lentilly.

14 A chemin du professeur Deperet 69160 Tassin la demi-lune

5 impasse des Marguerites 69210 Lentilly

Toulouse consultation à domicile et en ligne Skype.

Marielle BARBARA Naturopathe énergéticienne 06.88.28.84.56

Naturopathe, Bio-nutritionniste, Réflexologie plantaire, Fleurs de bach, Soins énergétiques

 

 

 

 

 

Réflexologie plantaire

Réflexologie plantaire

 

 

 

 

 

 

massage énergétique de bien être

Massage énergétique de bien être

 

 

 

 

 

 

Fleurs de Bach

Fleurs de Bach

 

 

 

 

 

 

Soins énergétiques Reiki

Soins énergétiques Reiki

 

 

 

 

 

 

 

Atelier cuisine Bio

Atelier cuisine Bio

 

Marielle BARBARA